Contre l'antisarkozysme facile...et... pour les réformes indispensables à notre pays

Publié le par Patrick Beaudouin

A quelques jours des échéances municipales et cantonales des 9 et 16 mars prochain, je tiens à vous faire part de mon point de vue concernant ces élections.

Il est de bon ton, aujourd’hui, de se gausser du Président de la République, que nous avons fait élire en mai dernier.
 

Il est de bon ton de céder à la pression que veulent nous imposer les médias et les politiquement corrects chassés en 2007 et qui souhaitent faire leur retour, en critiquant tous azimuts le Président de la République pour quelques aspects de sa politique ou de sa vie personnelle.
 
Je voudrais simplement vous dire :
 
Où en serions-nous s’il n’avait pas fait la campagne fantastique que nous connaissons et l’a conduit à être le Président de la République ?
 
Où en serions-nous sans les réformes lancées pour sauver notre France et la mettre au niveau des autres Pays européens ou mondiaux ?
 
Grâce à sa détermination et à celle de François FILLON, fidèle à la volonté de réformer et à servir avec son Gouvernement, plus de 50 réformes ont été engagées.
 
Aujourd’hui, les premiers résultats se font sentir.
 
Mais ces résultats sont-ils à la une du 20 heures ? Non ! Et pourtant, vous trouverez ‑en annexe jointe- des exemples significatifs des premiers résultats des réformes en cours.
 
Vous avez à rougir de ce bilan ? Non !
 
Tous les effets des réformes engagées sont-ils concrétisés ? Non ! car, en politique, en application et en gestion également, rappelons nous François Mitterand « il faut donner du temps au temps » !
 
Ne cédons pas à la pression haineuse des médias, à la pression revancharde des perdants et aux recalés du suffrage universel que sont Bayrou, Royal et autres Villepin,… qui s’associent pour cracher leur hypocrisie.
 
Ne cédons pas aux paroles illusionnistes du Parti Socialiste plus que jamais divisé, sans idée, sans programme, sans concept, sans honneur. Prenons son vote multiple sur l’Europe : quel exemple !
 
Je tiens à vous dire que, dans un coup de bourrasque, l’équipage doit serrer les rangs.
 
C’est pourquoi, je vous invite à lire ce premier bilan et à affirmer haut et fort votre détermination, derrière Nicolas SARKOZY et François FILLON, pour continuer à réformer la France.
 
Cela passe aussi par nos trois Communes pour lesquelles l’U.M.P. a voulu des listes d’union et de large rassemblement d’hommes et de femmes issus de l’U.M.P., du Nouveau Centre, du Modem et divers pour continuer, dans le respect du passé, de moderniser nos Communes.
 
Je vous demande donc, sans ambiguïté, de voter et de faire voter pour ces listes conduites à Vincennes par Laurent LAFON, à Fontenay-sous-Bois par Christophe ESCLATTIER et moi-même à Saint-Mandé ainsi que pour les candidats au Conseil Général du Val-de-Marne : à Vincennes Ouest : Catherine PROCACCIA, à Fontenay-sous-Bois Ouest : Christophe ESCLATTIER et à Saint-Mandé : Jean EROUKHMANOFF.
 
En votant et en faisant voter, vous soutiendrez les réformes et donnerez à la France l’espoir de voir pour son quotidien, son avenir, pour ses enfants, sa modernisation et sa rénovation et pour Vincennes, Fontenay-sous-Bois et Saint-Mandé, des villes à vivre, toujours plus agréables, plus fraternelles, plus vivantes et toujours plus unies.


QUELQUES EXEMPLES SIGNIFICATIFS
 
La loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat a permis :
 
-         la création de 300 000 emplois marchands en 2007,
 
-         de créer 300 000 entreprises en 2007,
 
-         un chômage à 7,9 % (du jamais vu depuis 25 ans !),
 
-         20 millions d’heures supplémentaires au mois d’octobre 2007, 40 millions au mois de novembre, 60 millions en décembre (plus de 6 millions de Français concernés),
 
-         le recours aux heures supplémentaires de 50 % des entreprises de plus de 10 salariés au mois de novembre, contre 20 % seulement avant la loi,
 
-         l’augmentation de 2 % de la consommation au mois de décembre 2007,
 
-         de dispenser 95 % des successions françaises de droits,
 
-         A 40 départements d’expérimenter aujourd’hui le Revenu de Solidarité Active.
 
Le texte sur le pouvoir d’achat aura pour effet :
 
-         de libérer le travail et de faire en sorte qu’il soit mieux rémunéré, accentuant les effets positifs de notre politique sur la consommation. Il sera, en particulier, possible de transformer des jours de RTT en rémunération, échangeant ainsi du temps libre contre une augmentation de revenus,
 
-     d’indexer des loyers sur les prix à la consommation,
 
-     de limiter le dépôt de garantie à un mois contre 2 aujourd’hui.
 
 
La loi renforçant la lutte contre la récidive des majeurs et des mineurs et les différents textes sur la sécurité se traduisent par :
 
            JUSTICE
 
            . la prononciation, au 15 janvier, de 4 400 peines planchers sur le fondement de la nouvelle loi.
 
       
            SECURITÉ
 
            . Une baisse de la délinquance de voie publique de 3,7 % par rapport à 2006.
 
. Pour la première fois depuis 12 ans, un recul des violences aux personnes au second semestre de 3,2 %.
 
            Le projet de loi relatif à la rétention de sûreté –qui est en cours d’examen- ira plus loin en ne libérant pas, sans condition et sans contrôle, les délinquants sexuels les plus dangereux et potentiellement récidivistes.
 
La loi relative aux libertés et responsabilités des universités a conduit à ce que :
 
- la quasi-totalité des universités aient adopté leur nouveau statut  
  d’autonomie.
            - 23 universités annoncent d’ores et déjà leur intention de créer une fondation.
 
 
La loi sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs a apporté une amélioration notable des conditions de transport en temps de grève. La SNCF a ainsi pu assurer début janvier à Marseille, dans le cadre d’un conflit social, 90 % du service normal et 100 % du service prévu, alors que dans le cadre d’un conflit analogue en décembre, seuls 45 % des trains avaient pu être assurés.
 
La loi relative à la maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile a permis :
 
-         en 2007, pour la première fois, depuis 30 ans, que le nombre d’immigrants clandestins régresse de 6 %.
 
-         que le nombre de personnes quittant la France en 2007 avec une aide financière augmente de 92 % par rapport à 2006.
 
-         la signature d’accords de gestion concertée des flux migratoires et de codéveloppement avec le Gabon, la République du Congo, le Bénin et bientôt les Philippines.
 
-         la signature d’une première convention avec la Caisse d’Epargne créant un livret d’épargne codéveloppement rémunéré qui permet aux étrangers, résidant en France, d’épargner des sommes destinées à des projets de codéveloppement. 
 

Publié dans Billets d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article