Municipales à Fontenay-sous-Bois: la parole à Agnès Arcier

Publié le par Patrick Beaudouin

Fontenay-sous-Bois a voté dimanche aux elections municipales pour la reconduction de la majorite communo-socialiste qui dirige la ville depuis 42 ans.
Peut-être par confort de l'existant, peut-être par peur du changement....peut-être meme dans certains cas par crainte de représailles !

Sans doute en tout cas parce que les Fontenaysiens n'ont pas eu de notre part encore assez d'explications :
-- sur les vrais moyens de sortir de la pauvreté actuelle des services à leur disposition,
-- sur ce qui peut faire pour chacun un quotidien plus facile, un avenir plus assuré pour ses enfants, une retraite plus douce .

Ce resultat 2008 n est pas une fatalité.

Nous croyons plus que jamais que la responsabilite individuelle, la liberte de choix et l'humanite sont au coeur du développement d'une ville et de ses quartiers. Nous sommes surs que Fontenay peut devenir une ville beaucoup plus agréable et dynamique  et que les Fontenaysiens finiront par rejeter le miserabilisme social, culturel et économique qui leur est imposé.

Rejoignez nous sans attendre,
construisons pour l'avenir, ensemble.

Agnès Arcier

Publié dans Agnès Arcier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Pierre Chevrier 12/03/2008 16:48

@ Monsieur Julien Niboyet.

Continuez comme cela et vous ne tarderez pas à être mis en examen..Je n'ai pas encore assemblé les preuves que c'est votre mouvement qui a menacé Sandra Provini mais les soupçons sont grands.Sachez que de telles menaces sont passibles de poursuites pénales pouvant aller jusqu' à l'emprisonnement.Vous dites n'importe quoi : je ne peux pas représenter le MNR puisque je n'en fais partie.Je peux vous affirmer sur l'honneur que je n'avais pas averti Sandra Provini de mon passé politique.(6 mois d'encartement tout au plus).Vos méthodes de petit maître chanteur ne sont pas digne d' un homme qui puisse être aimé, et c'est sans doute ce qui explique votre frustration.Voilà que la LCR soutient Mr Erouk, le candidat du "capital".(pour reprendre votre terminologie).
En tout ca, s'il arrivait quoi que ce soit ce soit à sandra Provini le soir de la réunion publique, vous seriez le premier sur lequel porteraient mes soupçons.

Jean Pierre Chevrier 12/03/2008 15:24

Mr Le Maire, suite aux menaces subies parandra Provini à la suite de la campagne odieuse du candidat UMP, je vous demande de déployer les forces de polices nécessaires afin d'assurer sa protection lors de la réunion officielle de la gauche à laquelle je ne participerai pas suite au chntage du candidat UMP. J'irai moi même vérifier la protection des alentours afin de m'assurer que vous respectez bien votre mandat en matière de sécurité et ne manquuerait pas d'en référer si manquement il y avait.
en cas de préjudice corporel à l'égard de la personne de "Madame" Sandra Provini, je ne manquerai pas de me constituer partie civile et de vous demander les indemnité correspondant au préjudice.

Sandra Provini 12/03/2008 13:23

Monsieur,
Je me permets de poster cette réponse à M. Eroukhmanoff sur votre site.
Salutations distinguées,
Sandra Provini

M. Eroukhmanoff m'accuse aujourd'hui sur son blog de tolérance coupable envers l'extrême-droite sous prétexte que M. Chevrier, dont j'ai appris hier qu'il avait été candidat pour le MNR à l'élection cantonale de 2001, a écrit des commentaires sur mon blog.

J'ai annoncé depuis l'ouverture de mon blog que je ne modèrerais pas les commentaires dans la mesure où ceux-ci ne tombaient pas sous le coup de la loi et je ne saurais donc être tenue pour responsable de leur contenu. J'ai voulu faire de ce blog un espace d'expression libre, dans une ville où nous en manquons tant. Il est certes plus facile de censurer les commentaires comme le fait M. Eroukhmanoff sur son propre blog. Je considère que les lecteurs de bonne foi sont capables de distinguer entre les messages que je publie et l'espace des commentaires que je laisse ouvert à tous, qu'ils soient critiques ou non envers moi, qu'ils me mettent ou non en danger.

Par ailleurs, les lecteurs de mon blog pourront constater en se reportant aux commentaires qui y ont été postés lundi que je n'ai appris qu'hier après-midi l'appartenance passée de M. Chevrier au MNR. C'est un militant de la LCR qui m'a avertie et je l'en remercie.

J'ai du mal à croire que M. Eroukhmanoff puisse sincèrement me soupçonner d'une quelconque sympathie pour l'extrême-droite et ses idées nauséabondes. Je les combats depuis le début de mon engagement politique et associatif, dans les manifestation lycéennes protestant contre les accords entre la droite et le FN aux élections régionales de 1998, ou au côté des personnes immigrées.

Je pense donc que son propos n'est qu'une tentative pour introduire la confusion dans les esprits. La "demoiselle inexpérimentée" que je suis, pour reprendre son expression, a toujours fait le choix de la franchise. Je sais que Jaurès et Blum n'auraient pas honte de moi.

Sandra Provini, candidate de la gauche au second tour de l'élection cantonale à Saint-Mandé