Saint-Mandé solidaire avec le peuple tibétain

Publié le par Patrick Beaudouin

Au regard de la brutale répression par les autorités chinoises des manifestations au Tibet, la réponse de la France a parfois été jugée insuffisante. Certains exigent en effet des mesures symboliques, comme la menace d'un boycott des Jeux olympiques.


Peut-on croire toutefois que des démarches symboliques soient de nature à changer la nature d'un régime dont on connaît la politique à l'égard des minorités ethniques (Tibétains, Ouïgours), des dissidents, des minorités religieuses (bouddhistes tibétains, catholiques) ?


Seul le dialogue entre les autorités chinoises et les représentants du Dalai-Lama permettra de déboucher sur une solution durable et acceptable par les deux parties. C'est pourquoi le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a tenu à rappeler, dans le message qu'il a adressé au Président chinois Hu Jintao, « la disponibilité de la France à faciliter cette reprise du dialogue, dans le cadre du partenariat stratégique franco-chinois ».

 

DSC_0022.jpg

 

Les nombreuses manifestations de solidarité à l'égard du peuple tibétain n'en sont pas moins essentielles, qu'elles émanent de la société civile ou des collectivités locales. Elles témoignent en effet de l'attachement du peuple français aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales.

 

 

 

Il est d'usage, à Saint-Mandé, de hisser les couleurs tibétaines une fois l'an, le 10 mars – date anniversaire du soulèvement des Tibétains en 1959 pour réclamer leur indépendance – en signe d'attachement à la défense de l'identité culturelle et spirituelle tibétaine.

 

Compte tenu de la situation préoccupante et de la nécessité de témoigner de notre solidarité et de notre soutien permanent au peuple tibétain, les couleurs du drapeau tibétain flotteront cette année au moins jusqu'aux Jeux olympiques.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article