Améliorer la compétitivité

Publié le par Patrick Beaudouin

Deux nouveaux secrétaires d’Etat appelés au côté du Ministre de l’Economie, des Finances et de l’emploi à Bercy doivent permettre d’accélérer le mouvement des réformes en cours : modernisation de l’économie et relance de la compétitivité, retour au plein-emploi et nouvelle stratégie industrielle adaptée à la mondialisation.

 

Dans un contexte financier turbulent, dû à la volatilité des taux de changes, à un euro fort qui peut freiner nos exportations par rapport au niveau du Dollar, l’économie française résiste malgré tout et les entrepreneurs restent confiants.

 

La résistance de notre conjoncture est liée, quoi que l’on en dise, à la première grande loi économique du quinquennat portant sur l’emploi et le pouvoir d’achat.

 

-         Les allégements relatifs aux droits de successions et aux donations soulagent avant tout les classes moyennes de plus en plus nombreuses.

-         Le recours aux heures supplémentaires et le rachat des RTT augmentent les revenus des salariés.

-         Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt favorise l’investissement immobilier.

-         La réduction du dépôt de garantie relatif au logement de deux mois à un mois, la prime à la cuve réconfortent le portefeuille des ménages les plus modestes.

 

En conséquence, le taux de chômage a été ramené à son plus bas niveau depuis 1983 ;

-         321 000 entreprises ont été crées depuis l’an 2000 et l’on enregistre 328 000 créations d’emplois ;

-         On note un rebond de l’intérim depuis janvier ;

-         Des secteurs de l’industrie tels que l’automobile affichent une pleine croissance au niveau de production ;

-         La fusion ANPE-ASSEDIC qui entrera en vigueur le mois prochain trouve sa logique pour satisfaire l’offre et la demande en faveur de l’emploi.

-         Le triplement du crédit d’impôt recherche motive, déjà les investisseurs étrangers.

 

Préparer l’avenir :

 

Le Ministre de l’économie, des finances et de l’emploi, Mme Christine LAGARDE, qui possède une solide expérience dans le domaine financier et du droit international, a fait admettre par ses partenaires européens, mais aussi par la communauté internationale, ses propositions qui consistent à assainir et à rendre plus transparent le secteur financier.

 

L’inéluctable coopération entre les pouvoirs publics et les autorités de supervisions des marchés financiers, est la priorité, nécessaire à une régulation efficace du secteur, afin de mieux maitriser les investissements et de protéger les investisseurs.

 

Lors de la future Présidence française au Conseil de l’Europe en juillet prochain, le Ministre appuiera de tout son poids l’initiative européenne de la réforme des marchés financiers dans le contexte international.

 

Loi de Modernisation Economique :

 

A la fin du mois, le Ministre présentera au Parlement la Loi de Modernisation Economique (LEM), associant le travail des parlementaires à son adoption.

Cette loi comprend 4 volets :

 

-         Statut de la petite entreprise créant un statut de l’entrepreneur simplifiant la vie des TPE et des PME,

-         La liberté de concurrence dans la grande distribution

-         Le haut débit en fibre optique

-         La généralisation du Livret A

 

Enfin, un tour de France industriel est étudié localement pour prévenir et guérir les effets des éventuelles réorganisations industrielles.

 

L’objectif de ces réformes est d’assainir nos finances d’ici 2012, et de rétablir la place légitime de la France en Europe.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article