Mme Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé, à Saint-Mandé, lors des Rendez-vous du Futur, a conquis le public

Publié le par Patrick Beaudouin

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative a fait l’honneur de venir à la rencontre du député-maire, Patrick BEAUDOUIN, le mardi 27 mai dernier à Saint-Mandé pour débattre avec plus de 250 personnes sur le thème : « Trouver un médecin en ville, va-t-il devenir un luxe ? ». De très nombreux professionnels de la santé ont profité de cette opportunité pour poser directement leurs questions à la Ministre.

 

En présence de Catherine Procaccia, Sénatrice du Val-de-Marne et Conseiller Général du Val-de-Marne, du Dr Jean Eroukhmanoff, maire-adjoint de Saint-Mandé, Patrick Beaudouin, à ouvert la séance et présenté notre Ministre. Elle a pu évoqué la réforme de la santé, dans ses grands chantiers, dont le mot d’ordre est : « Agir pour la santé de tous ».


- Le Plan Alzheimer

Entré en vigueur le 1er janvier, le plan Alzheimer couvrira la période 2008-2012. Ses grandes orientations sont: le développement de la recherche médicale ; la simplification et l’amélioration du parcours du malade et de sa famille ; l’amélioration de la prise en charge de la maladie d’Alzheimer d’apparition précoce, soit 10 000 nouveaux malades de moins de 60 ans, chaque année. Ce plan est financé par les franchises médicales instituées le 1er janvier 2008, plafonnées à 4 euros par mois et pour lesquelles 15 millions de personnes sont exonérées. Quelque 1,6 milliard d’euros sont investis sur 4 ans.


- L’organisation de la santé

Concernant la réforme de l’hôpital : lors de son discours du 17 avril, le président de la République a validé les propositions de la commission Larcher chargée de réfléchir sur la réforme des missions de l’hôpital. Les évolutions proposées ont un seul objectif : offrir à tous les Français, sur tout le territoire, un égal accès à des soins de qualité :


- L’amélioration des urgences est la première attente des Français. Pour améliorer le service rendu, une seule entité les ARS, gèrera les urgences, qui relèvent de l’hôpital, et la permanence de soins, qui relève de la ville. Un numéro unique ventilera les appels entre la médecine de ville et l’hôpital.


- Le développement des maisons de santé pluridisciplinaires pour les soins de premiers recours. Cent maisons de permanence de premiers soins au service de Français ont été crées en 2008, autant le seront en 2009.


- La création du métier de coordonnateur de soins. L’hôpital doit s’adapter au vieillissement de la population. La personne âgée qui entre à l’hôpital bénéficiera de l’attention d’un coordonnateur de soins qui préparera, dès le début de l’hospitalisation, sa prise en charge à la sortie de l’hôpital, vers un autre service, à son domicile, en moyen séjour ou en maison de retraite.


Au sujet de l’organisation territoriale de la santé : Roselyne Bachelot a porté le débat au niveau national, en réunissant les États généraux de l’organisation de la santé (Egos). Clôturés le 9 avril, les Egos ont débattu sur l’organisation et la répartition des soins : accès aux soins, formation, partage des tâches, valorisation des métiers de la santé.


- Le Gouvernement regroupera les acquis de ces deux chantiers et présentera un projet de loi au Parlement, à l’automne prochain.


Concernant les autres enjeux de la santé, ses actions porteront sur :


- Une meilleure prise en charge la santé des jeunes Le plan “Santé des jeunes” prévoit de faire bénéficier les jeunes âgés de 16 à 25 ans, dès le 1er janvier 2009, d’une consultation annuelle gratuite chez le médecin généraliste de leur choix, sans accord parental. Ce plan vise aussi à lutter contre les pratiques addictives, à prévenir de la crise suicidaire et de la souffrance psychique, à généraliser les “maisons des adolescents en grande vulnérabilité” d’ici à 2010 dans tous les départements. Enfin, pour développer le suivi médical des étudiants, possibilité leur sera donnée de verser en plusieurs fois leurs cotisations maladie lors de l’inscription universitaire.


- Renforcer la lutte contre le cancer : Les pouvoirs publics sont mobilisés pour informer et sensibiliser le public sur une prise en charge précoce de la maladie, notamment à travers des campagnes de dépistages des différentes formes de cancer. Le vaccin préventif contre le cancer du col de l’utérus est désormais remboursé, tout comme les tests de dépistage pour le cancer colorectal. Trois millions d’euros seront consacrés à la généralisation du dépistage du cancer colorectal et du cancer du sein qui bénéficiera, cette année, du développement la mammographie numérique. Pour protéger les non fumeurs, la seconde phase de l’interdiction de fumer dans les lieux publics a été mise en oeuvre avec succès, le 1er janvier 2008, dans les cafés, hôtels, restaurants et discothèques.


- Développer les soins palliatifs. Quelque 3 000 lits ont été mis en place dans les unités de soins palliatifs. 30 millions d’euros d’investissement sont prévus, soit le triple de l’effort consenti ces dernières années. On compte aujourd’hui, 350 équipes mobiles contre 200 en 2002. Outre l’organisation du réseau de soins, l’hospitalisation à domicile doit devenir le support de développement des soins palliatifs.


- Favoriser l’accès au médicament.Près de 200 spécialités pharmaceutiques qui ne nécessitent pas d’ordonnance et qui répondent aux critères de sécurité de l’Agence française de sécurité sanitaires des produits de santé (Afssaps) seront mises à la vente en libre-service au deuxième trimestre 2008 (sirops contre la toux, produits contre le rhume ou encore veinotoniques...).


- Améliorer la couverture maladie des plus modestes. Le chèque santé permet depuis janvier 2008 aux ménages à revenus modestes d’acquérir une complémentaire santé en couvrant la moitié du coût de celle-ci. Les personnes concernées sont celles dont les revenus mensuels sont justes au-dessus du plafond de la CMU (606 euros par mois) et inférieurs à 727,25 euros.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article