LA JAPD : INSUFFLER L'ESPRIT DE DEFENSE

Publié le par Patrick Beaudouin

La Journée d’Appel Pour la Défense (JAPD) a été instituée avec la fin du Service National obligatoire. Elle permet de sensibiliser les jeunes, filles comme garçons aux enjeux de la Défense et à son organisation.

Dans le cadre de ma mission de rapporteur de la Commission de la Défense à l’Assemblée Nationale, je suis chargé d’en vérifier le bon déroulement. Je me suis ainsi rendu à la JAPD de Caen, dans deux endroits différents mais qui ont tous deux vocation à éveiller l’esprit de défense. J’ai tout d’abord visité le 18e Régiment des Transmissions (RT), puis le mémorial pour la paix.
J’ai pu y constater la pédagogie et le professionnalisme des Armées pour expliquer aux futurs citoyens l’importance de la Défense pour la France, ainsi que l’engagement du personnel dans une démarche de qualité et sa forte mobilisation auprès des plus jeunes.

J’y ai vu aussi les jeunes filles et les jeunes garçons prendre une part plus active à la journée une fois passé la prise de contact toujours intimidante.

La dissolution du 18e RT est emblématique de la nécessité de revoir le maillage de la JAPD dans le cadre de la refonte de notre dispositif militaire sur l’ensemble du territoire.

Je suis  persuadé que l’esprit de Défense est non seulement nécessaire pour assurer la sécurité de la Nation dans un environnement aux menaces multiformes, mais aussi pour vivre pleinement la citoyenneté dans notre démocratie. Au fondement même de notre culture, en Grèce et à Rome, les citoyens sont ceux qui portent les armes. Aujourd’hui et demain les citoyens et les citoyennes sont et seront ceux qui protègeront la France et sa démocratie, que ce soient avec des armes, par leur travail et surtout par l’esprit de défense. Chacun doit porter en lui la conscience et la volonté de défendre notre territoire et nos institutions parce qu’ils constituent le cadre dans lequel notre liberté et notre responsabilité s’épanouissent.

Publié dans Assemblée Nationale

Commenter cet article