Porte de Vincennes : Saint-Mandé partenaire des XIIe et XXe arrondissement et de la Ville de Paris pour la couverture du périphérique

Publié le par Patrick Beaudouin

A l’invitation de Frédérique CALANDRA (Maire du XXe arrondissement) et Michèle BLUMENTHAL (Maire du XIIe arrondissement), je me suis rendu lundi soir à la réunion publique co organisée par les deux arrondissements au groupe scolaire Lamoricière pour présenter les principes du projet de la couverture du périphérique (GPRU) aux habitants des quartiers de Paris concernés, en présence de Pierre MANSAT, adjoint au Maire de Paris en charge de Paris Métropole et des relations avec les collectivités territoriales d'Ile-de-France.

 

Les deux Maires d’arrondissement ont présenté le cadre du projet et Pierre MANSAT a souligné que Saint-Mandé est la première ville qui propose à Paris un projet d’aménagement du périphérique. Nous avons tous redit notre volonté de travailler ensemble à cet aménagement qui concerne nos villes, leur liaison urbaine et, au premier chef, les populations riveraines du périphérique.

 

J’ai rappelé le sens de la proposition de Saint-Mandé : la couverture du périphérique doit d’abord viser à réduire les nuisances, notamment sonores pour les habitants et les usagers de ce territoire qui sépare Saint-Mandé de Paris. Pour notre ville, il s’agit aussi de reconquérir du foncier. On se souvient que là où est aujourd’hui le périphérique se trouvait le stade de foot de Saint-Mandé. Aujourd’hui les 450 enfants et adolescents saint-mandéens qui pratiquent ce sport sont obligés de faire des déplacements en bus pour s’entraîner et pour jouer « à domicile ». Notre besoin en équipements sportifs pourrait trouver sa satisfaction sur la couverture du périphérique. De même, notre conservatoire ne dispose pas d’un auditorium adapté à la demande, nous avons presque deux fois plus d’inscrits que de places disponibles.

 

C’est pourquoi je place de grandes attentes dans le travail collectif avec la ville de Paris, le XIIe et le XXe arrondissement pour satisfaire les besoins de nos populations, avec un projet, un financement, puis une gestion commun.

 

Je souhaite donc que la couverture du périphérique de part et d’autre de la Porte de Vincennes soit la plus grande possible et que soient réalisés des équipements publics sportifs et culturels. Le cahier des charges, après consultation notamment de la Mairie de Saint-Mandé devrait être présenté en Conseil de Paris avant la mi-décembre pour que les études commencent dans le courant de l’année 2009.

Publié dans Actualité

Commenter cet article