L’opinion française doit se mobiliser pour Gilad Shalit, seul otage français dans le monde

Publié le par Patrick Beaudouin

C’est le message que Noam Shalit, le père de Gilad est venu porter à l’Assemblée Nationale. Je l’ai reçu en tant que vice-Président du groupe d’amitié France-Israël avec Claude Goasguen, afin de l’assurer du soutien de la Nation.

Le soldat Gilad Shalit, a été enlevé à la lisière de la bande de Gaza en juin 2006, alors qu’il portait l’uniforme dans le cadre de son service militaire, obligatoire en Israël. Il avait alors 20 ans.




 
Noam Shalit a signé le registre de soutien que la mairie de Saint-Mandé met à disposition du public depuis plusieurs mois dans son hôtel de ville. «Merci pour tout ce que vous faites pour libérer notre fils Gilad, et pour la mobilisation en France qui est très importante pour nous, car Gilad est Français. Merci la France» avait-il écrit.

 

Le lendemain, lors d’une conférence de presse organisée par Noam Shalit, Florence Aubenas et Patrick Bruel ont signé ce registre, « Au delà de nos opinions, de nos convictions, toutes différentes, faisons tous un petit pas vers la paix» a écrit Florence Aubenas. «C’est juste un père de famille qui vous demande de vous mobiliser» a imploré, pour sa part, Patrick Bruel.

 

Pour moi, tout doit être fait pour entretenir la flamme de l’espoir et éviter que la résignation ne gagne du terrain. Après des années d’attente anxieuse, la mobilisation pour Ingrid Betancourt avait fini par porter ses fruits il y  a quelques mois et la France, forte de cet exemple, doit à nouveau se mobiliser pour rappeler qu’un jeune Français a disparu il y a deux ans au Proche-Orient. Déjà la marie de Saint-Mandé avait ouvert un registre, qu’elle avait été heureuse de pouvoir remettre à Ingrid Betancourt à son retour en France. Elle espère que Gilad Shalit pourra lui aussi lire un jour le registre de la mairie, et tous les témoignages de soutien qu’il rassemble.

 

Les ravisseurs doivent savoir que son autre pays, la France, n’oublie pas Gilad. 

Publié dans Actualité

Commenter cet article