Réforme : des moyens pour l'université

Publié le par Patrick Beaudouin

La vraie nature de la réforme de l’enseignement supérieur, c’est plus de moyens pour l’université, ce qui se concrétise dès 2009 pour Paris XII. C’est aussi une charte de  bonne conduite pour que les IUT ne soient pas oubliés par les universités.

 

 

En effet, dès 2009 Paris XII va bénéficier de moyens inédits. En effet, ses moyens augmenteront de 1.241.825 euros pour arriver à 32.454.572 euros. Cette progression est sans commune mesure avec les années précédentes.

Par ailleurs, 2.000.000 euros seront dédiés à  la mise en sécurité et en accessibilité de ses locaux pour les personnes handicapées.

 



Au total, l’université Paris XII verra ses moyens progresser de 10,4% par rapport au socle 2008. D’autres moyens lui seront accordés ensuite, notamment dans le cadre du plan de relance.

 

Cette augmentation des moyens s’inscrit dans un plan de réformes structurantes avec :

-         un nouveau système de répartition des moyens équitables et valorisant la performance ;

-         un rééquilibrage en faveur des moins bien dotées au regard de leur activité et de leur performance.

-         Le plan réussir en licence : pour que la licence devienne un vrai diplôme national qualifiant d’insertion ou de poursuite d’études ; diviser par deux le taux d’échec en première année ; atteindre l’objectif de 50% d’une classe d’âge en licence ;

-         Mise en œuvre du plan 2009-2011 destiné à promouvoir l’attractivité des carrières des personnels de l’université.

 

De plus, le ministère engage les universités à signer une charte de bonne conduite pour assurer les IUT des moyens qui leur sont nécessaires, dans le cadre de l’autonomie de l’université.

 

La majorité et le gouvernement s’engagent ainsi à rénover l’université française pour lui rendre son rayonnement international et ouvrir à nos jeunes de véritables perspectives professionnelles.

Commenter cet article

Jean Pierre Chevrier 11/02/2009 10:34

Monsieur le député,
Je prépare mon exil vers la russie.
Peut être là bas me comprendra t' on un peu plus.