Des mesures de justice en faveur des personnes âgées

Publié le par Patrick Beaudouin

Dans un contexte économique particulièrement troublé, le gouvernement et la majorité se mobilisent en faveur des plus fragilisés par la crise. C'est le cas, notamment, des personnes âgées.

 

Nous avons pris des mesures concrètes pour le pouvoir d’achat des personnes âgées.

  • Le 1er avril, nous avons revalorisé les pensions de retraite de 1%, après les avoir augmentées de +0,8% en septembre 2008.

  • Le 1er avril, nous avons aussi augmenté de 44 euros par mois le minimum vieillesse, qui est ainsi passé de 633 à 677 euros, soit une augmentation de près de 7%. Cette revalorisation, qui bénéficiera, dès le mois de mai, à 400 000 de nos concitoyens, est la mise en œuvre concrète de l’engagement pris par le Président de la République d’augmenter le « minimum vieillesse » de 25% d’ici 2012.

  • Nous avons porté le taux de réversion de 54 à 60% pour les veuves et veufs les plus modestes. Applicable au 1er janvier 2010, cette mesure concernera les pensions de réversion des 600 000 veuves et veufs les plus modestes.

  • Au-delà, de nombreux Français à la retraite bénéficieront des mesures exceptionnelles en faveur des classes moyennes ayant des revenus modestes, comme par exemple les 200 euros de bons d’achats de services à la personne qui seront versés cet été à 660 000 personnes âgées dépendantes qui vivent à domicile.

Nous avons entrepris un effort considérable pour permettre aux personnes âgées dépendantes de bénéficier de maisons de retraite en nombre suffisant, avec des moyens garantis et un personnel de qualité.

  • Nous avons porté le rythme annuel de création de places en maison de retraite de 2 500 en 2004 à 7 500 en 2008. Grâce au seul effet du plan de relance, nous allons créer 1 637 nouvelles places dans 48 établissements, mais aussi adapter et moderniser 224 places déjà existantes. Au total, de 2006 à 2009, c’est près d’un milliard d’euros qui auront été consacrés à l’investissement dans les maisons de retraite.

  • En plus d’accroître nos capacités d’accueil, nous avons augmenté, cette année, de 566 millions d’euros (soit une progression de +8,2%) les moyens dont disposent les établissements et services pour personnes âgées. Concrètement, aucun établissement ne verra ses moyens réduits en 2009.

  • Depuis 2008, nous avons engagé 600 millions d’euros pour créer 20 000 postes supplémentaires. Pour 100 résidents en maison de retraite, le nombre moyen d’agents est, désormais, de 62, dont 25 soignants.

Nous avons pris des mesures exceptionnelles pour soulager, au quotidien, les victimes de la maladie d'Alzheimer et leurs proches.

  • Aujourd’hui, 850 000 personnes sont directement concernées par cette maladie ; 1,3 million le seront en 2020, et 2,1 millions en 2040. En dotant le plan Alzheimer 2008-2012 de 1,6 milliard d’euros, le Président de la République a pris un engagement fort pour améliorer la prise en charge de cette maladie, permettre un meilleur accompagnement des aidants et changer le regard sur les personnes malades.

Publié dans Actualité

Commenter cet article