La journée nationale de la déportation: un devoir de mémoire

Publié le par Patrick Beaudouin

La commémoration de la journée nationale de la déportation a eu lieu le dimanche 26 avril au monument au mort (place Charles Digeon), à 11h, en présence de M. Olivier du CRAY, sous-préfet du Val de Marne, mais également du conseil municipal de Saint-Mandé, des présidents des communautés et des déportés saint-mandéens.

 

Une cérémonie d'hommage aux dix-neuf fillettes et à leur insitutrice déportées et assassinées à Auschwitz s'est ensuite tenue devant la plaque apposée au 5 rue de Grandville: après un moment de recueillement, le Président de la communauté israélite a procédé à la lecture des noms des dix-neuf victimes et de leur institutrice. Un dépôt de gerbes a scellé cette cérémonie du souvenir.

 


Je déplore que cette rafle ait eu lieu dans notre si belle ville. Il convient, aujourd'hui encore, de rester vigilant et attentif à toute forme de racisme et d'antisémitisme. 

Commenter cet article