Les droits de l’homme doivent primer sur la diversité culturelle

Publié le par Patrick Beaudouin

Je me suis opposé à la présence de la France à la conférence Durban II de Genève. Comme le rappelle mon ami Claude Goasguen, député de Paris, cette conférence de l’ONU est manipulée au profit de l’Iran. De nombreuses démocraties, dont l’Allemagne, l’Italie, le Canada, l’Australie, les Pays-Bas et les Etats-Unis ont refusé d’y prendre part.

Une absence de la France aurait témoigné de notre refus de voir l’ONU accepter des reculs inacceptables en termes de droits de l’homme, notamment de droits de la femme et de liberté religieuse, sous prétexte de diversité culturelle.

Ce processus de l’ONU initié sous le couvert de l’antiracisme n’est plus qu’un paravent à la remise en cause de l’universalité des droits de l’homme et une tribune, entre autres, pour la propagande de la dictature iranienne.

La France ne peut se dire la patrie des droits de l’homme et continuer à assister à ce type de conférence, la légitimant par sa présence.

 

 

Article paru dans le quotidien Libération, le lundi 20 avril 2009, p.19, rubrique "rebonds":

Commenter cet article