Des solutions immédiates pour l'emploi des jeunes

Publié le par Patrick Beaudouin

Laurent Wauquiez l'avait annoncé le mois dernier lors du café politique organisé à Saint-Mandé, le Président de la République a présenté vendredi dernier son plan en faveur de l'emploi des jeunes. Il s'agit de solutions immédiates, à destination de tous les jeunes, y compris les plus éloignés de l'emploi.

 

Développer la formation

 

L'objectif est d'atteindre 320 000 apprentis en un an. Pour cela, les entreprises qui recruteront un apprenti seront exemptées de charges pendant un an. Celles de moins de 50 salariés bénéficieront de plus d'une prime de 1 800 euros.

 

Le plan soutient également le développement du contrat de professionnalisation, avec pour but 170 000 contrats signés en un an. Les entreprises qui embaucheront un jeune de moins de 26 ans en contrat de professionnalisation recevront une aide de 1 000 euros, portée à 2 000 si le jeune n'a pas le niveau bac.

 

50 000 jeunes bénéficieront à partir de la rentrée du contrat accompagnement formation, qui leur permettra d'élever leur niveau de qualification et d'adapter leurs compétences aux besoins du marché. Il offrira des actions de formation qualifiantes rémunérées sur des métiers porteurs.

 

Aider les jeunes à s'insérer durablement dans la vie active

 

Une aide de 3 000 euros sera accordée aux entreprises proposant un contrat à durée indéterminée à leurs stagiaires. L'objectif est d'atteindre 50 000 recrutements d'ici fin septembre.

 

50 000 jeunes supplémentaires accéderont au contrat initiative emploi, contrat aidé du secteur marchand visant à favoriser l'insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l'emploi.

 

Enfin, 30 000 contrats aidés seront proposés aux jeunes, principalement dans les collectivités locales, pour leur permettre d'acquérir une première expérience professionnelle dans des métiers offrant des débouchés dans le secteur concurrentiel, de sorte qu'ils soient une véritable passerelle vers les entreprises.

 

Au total, 1,3 milliards d'euros supplémentaire seront investis d'ici juin 2010 dans l'alternance, la formation et l'emploi durable des jeunes.

 

Il ne s'agit pas d'une nouvelle forme de traitement social du chômage, comme nous l'avons connu par le passé, mais d'une logique d'investissement, destinée à renforcer la compétitivité de notre pays. En effet, comme l'a rappelé le Président de la République, « en préparant les jeunes à leur avenir, la France prépare son avenir ».

 

Interview de Laurent Wauquiez sur l'emploi des jeunes

Publié dans Actualité

Commenter cet article