Pour Orbival au Val de Fontenay

Publié le par Patrick Beaudouin

Le projet de création d'un metro automatique, élaboré sous l'égide de Christian Blanc, et présenté par le Président de la République, le 29 avril dernier,  coïncide avec les objectifs d'amélioration des liaison de banlieue à banlieue que je défends, depuis maintenant deux ans, dans une démarche collective, à travers le projet « Orbival ». Si la dynamique engendrée par cette annonce est positive, le tracé proposé n'est pas pleinement satisfaisant.

 

En effet, la desserte de Marne la Vallée et de la Cité Descartes, reliée au Pôle universitaire de Créteil,  priorité absolue et indispensable pour le développement économique et le rayonnement de l'Ile de France, ne doit pas écarter les dessertes des autres pôles majeurs, prévus dans le projet « Orbival », que sont Nogent sur Marne et Val de Fontenay. Les différentes études menées et commandées par l'Actep et notre association ont démontré tout l'intérêt économique et le potentiel de développement d'un couloir culturel majeur dans cette zone, par le biais notamment d'un maillage avec les lignes de transports existantes ou en devenir: RER A, Ligne 1 ou encore T1 qui pourrait être construit en souterrain compte tenu des résistances à Noisy le Sec pour une option en surface.

 

Val de Fontenay est, en outre, un pôle tertiaire disposant déjà de 20 000 emplois, et doté d'un potentiel de développement majeur si les dessertes en transports y sont favorables. Accolé à Val de Fontenay, le pôle « Peripole » pourrait, en effet, être rénové et dotée d'une surface supplémentaire de 200 000 m2 de zones d'activités.

 

C'est pour défendre ces propositions que j'ai sollicité et obtenu une entrevue auprès de Christian Blanc, à laquelle j'ai souhaité associer Christian Favier, Jacques JP. Martin et Jean-François Voguet ainsi que tous les membres de l'association « Orbival, un métro pour la banlieue ».

 

Commenter cet article