L'ancien Président de la Corée du Sud, Roh Moo-Hyun, est décédé

Publié le par Patrick Beaudouin

En tant que Président du groupe France-Corée du Sud de l’Assemblée Nationale, j’adresse au peuple coréen et à sa famille mes condoléances les plus sincères à l’occasion du décès de Roh Moo-Hyun.

 

Président de la Corée du Sud du 25 février 2003 au 12 mars 2004 et du 14 mai 2004 au 25 février 2008, il avait été un grand défenseur de la Corée. Il avait également été un combattant de la réunification et de la paix totale pour son pays. C’est une grande figure qui disparaît, et je le regrette profondément.

 

La mort de cet artisan de la paix survient au moment où la péninsule coréenne rebascule en plein conflit : ignorant les avertissements de la communauté internationale, Pyongyang ne s’estime plus lié par l’armistice de 1953, qui avait mis fin aux hostilités de la guerre de Corée.

 

Cet acte d’agressivité intolérable, qui fait suite à des essais nucléaires et à des tirs de missiles à courte portée, laisse craindre le pire. Pyongyang a en effet annoncé que la sécurité des navires sud-coréens et américains n’était plus assurée, et menace Séoul d’une attaque militaire.

 

Le groupe d’étude à vocation internationale France-Corée du Nord, dont je suis le Vice-Président, se réunira à l’Assemblée Nationale le 11 juin prochain pour débattre de la situation et des mesures à prendre avec son excellence Il-Hwan CHO, ambassadeur de la Corée du Sud en France.

Commenter cet article

Jean Pierre Chevrier 04/06/2009 10:19

Condoléances.
En ce qui concerne le meeting de la Porte de Versailles, dommage que vous n'en ayez pas parlé.
Dommage aussi que votre adjoint ait aussi oublié de parler de Marielle Gallo dans la liste des femmes.