Fusion GDF-Suez : Ne tuons pas les droits du Parlement

Publié le par Patrick Beaudouin

Sur le projet de loi relatif à l’énergie, qui autorise notamment la fusion GDF-Suez, les députés socialistes et communistes ont décidé d'appliquer la tactique de l'obstruction en déposant 137 500 amendements ! Un record sous la Vème République. Comme me l’a souligné Jean-Louis Debré dans une lettre qu’il m’a adressée, si ces amendements devaient être discutés, il faudrait, pour les députés, siéger 24 heures sur 24 pendant 347 jours. En outre, l’édition de ces amendements nécessite au minimum 10 millions de pages et une pile de papier d’une hauteur de 966 mètres, d’un poids de 49,5 tonnes. Combien de forêts faudra t-il raser pour satisfaire au blocage ridicule de la gauche ? Et tout ceci a un coût ! Le droit d’amendement est inaliénable et essentiel à la démocratie. Ne tuons pas ce droit en le ridiculisant. Alors, oui au débat lorsqu’il manifeste une volonté d’amélioration du texte, non à la fausse discussion qui n’a pour finalité que de bloquer le fonctionnement de l’Assemblée !

Publié dans Assemblée Nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article