Réunion avec les élus minoritaires du Val-de-Marne

Publié le par Patrick Beaudouin

 

J'ai animé, mercredi 20 septembre, à Saint-Mandé, une réunion consacrée à l'intercommunalité et à ses enjeux dans le Val-de-Marne, à l'intention des élus minoritaires de l’association AVM 94 (élus minoritaires de droite et du centre dans notre département).

 

Il s'agissait de saisir la complexité du phénomène intercommunal, d'en souligner l'intérêt mais aussi les dérives potentielles, comme j'ai pu l'aborder dans mon Livre noir de l'intercommunalité, ainsi que dans ma proposition de loi visant à améliorer la coopération intercommunale (http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion2741.asp), cosignée par près de 80 de mes collègues députés.
 
L'intercommunalité peut être un outil de gestion efficace pour nos communes. Les syndicats intercommunaux (SIVU, SIVOM, syndicats mixtes) permettent, dans notre département, une efficace gestion des compétences précises mises en commun. Je pense par exemple au SIAAP pour l'assainissement ou au SYCTOM pour les ordures ménagères. Mais l'intercommunalité Loi Chevènement connaît, quant à elle, certaines dérives. Il faut les corriger, être vigilant, mais aussi s'interroger sur la pertinence des transferts de compétences et sur la préservation de la qualité de vie dans nos communes, qui ne doivent pas être les victimes de regroupements sans véritable projet.
 
A ce propos, il faut saluer l'essor d'intercommunalités plus souples en Ile-de-France, telles que l'ACTEP (Association des Collectivités Territoriales de l'est Parisien). Ces intercommunalités associatives sont des aiguillons qui permettent l'aboutissement de grands projets. Citons, pour l'ACTEP, la réalisation d'un lycée international, la révision du Schéma Directeur Régional de l'Ile-de-France, la prochaine résolution du bouchon A4-A86...

Publié dans Actualité

Commenter cet article