Fort de Nogent: l'Etat financera l'intégralité de l'aide aux sans-abris

Publié le par Patrick Beaudouin

Très attentif au sort des sans abris, j’ai interpellé, en tant que Député de Fontenay-sous-Bois et Rapporteur de la mission « Solidarité et Intégration » à l’Assemblée nationale, Catherine Vautrin, Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité, sur les modalités de prise en charge financière des personnes sans abri hébergés au Fort de Nogent et les mesures prévues pour les aider à retrouver le chemin de la réinsertion professionnelle et personnelle.

Ainsi, Mme Vautrin vient de m’informer, par courrier, que « l’accueil et l’accompagnement social des personnes hébergées au Fort de Nogent seront totalement financés par l’Etat, qui comme vous le mentionnez dans votre rapport budgétaire 2007, prédomine en tant que financeur et coordinateur du secteur de l’urgence sociale. L’Etat agira au Fort de Nogent à travers un opérateur associatif et en aucun cas les services sociaux des mairies ne verront leur charge de travail augmentée ».

Elle détaille également, dans ce courrier, les mesures prises par le Gouvernement en faveur de la réinsertion des personnes sans abri. Ce plan d’action est sans précédent :

80% du parc d’hébergement d’urgence sera définitivement transformé en structures d’insertion prenant en charge les personnes dans la durée, dans des conditions d’accueil améliorées. « Il s’agit d’élaborer avec chacun des parcours individuels vers l’autonomie ou l’insertion, comme vous l’appeliez de vos souhaits en tant que Rapporteur de la mission solidarité et intégration 2007 » écrit Catherine Vautrin.
• Le logement adapté sera développé grâce à la création de 9000 places en maisons relais créées d’ici la fin de l’année. Des dispositions seront également prises pour faire accéder au logement social les personnes hébergées en structures d’insertion. En Ile de France, plus de 3000 places d’urgence seront ainsi transformées.
• Un programme de création de places supplémentaires vient d’être lancé. L’ouverture de 600 nouvelles places est d’ores et déjà programmé pour les prochaines semaines, à Paris et en Ile de France.
• Enfin, une conférence de consensus, associant l’ensemble des acteurs et experts concernés sera organisée, à la demande du Gouvernement, par la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale.

Autant d’actions qui viennent s’ajouter aux 30 000 nouvelles places d’hébergement et nouvelles structures telles que les maisons relais, les lits haltes soins santé ou l’hébergement de stabilisation, créées par le Gouvernement au cours des cinq dernières années.

Commenter cet article