Couverture du RER A: On avance...

Publié le par Patrick Beaudouin


J’ai participé, samedi, à l’Assemblée générale de l’association de défense des riverains du RER A à Saint-Mandé, Vincennes et Fontenay-sous-Bois, que préside Bernard Lepape, consacrée aux perspectives de poursuite des travaux de protection phonique sur les trois communes de la circonscription, telles qu’inscrits au Contrat de plan Etat-Région 2000-2006.

Le contrat de projet 2007/2013 ne prévoit pas l’inscription de ce type de travaux car le gouvernement a décidé d’inscrire dans ce nouveau contrat principalement des opérations portant sur les infrastructures de transport et sur la recherche. Il n’y a pas donc pas eu de refus de la part du gouvernement d’inscrire ce projet. Désormais, les protections phoniques seront financées dans d’autres dispositifs, tels que le contrat particulier qui sera bientôt négocié entre la région Ile-de-France et le département du Val-de-Marne.

Le préalable à la réalisation de ces protections est la réactualisation des études de faisabilité technique et financière,
dont le coût s’élève à environ 100 000 euros. La RATP, par la voix de Pierre Mongin, son Président, m’a d’ores et déjà fait part de son accord pour les réaliser. Le financement devrait être réparti entre les trois communes concernées, le Conseil général du Val de Marne, dont le Président, Christian Favier, a confirmé samedi la participation et le Conseil régional, qui, après de longs mois, a finalement accepté d’inscrire cette question à l’ordre du jour d’une de ses commissions. J’ai, pour ma part, obtenu 60 000 euros sur la réserve parlementaire pour aider à la réalisation de ces études.

La mobilisation des élus autour de ce projet est totale ; elle a montré son efficacité dans le dossier du prolongement de la ligne 1, obtenu après d’âpres négociations avec l’exécutif régional. Rien ne semble pouvoir empêcher que ce dossier connaisse la même issue ; c’est dans ce sens que nous continuerons à agir, tous ensemble.

Commenter cet article