Lobbying à l'Assemblée nationale : la réflexion se poursuit

Publié le par Patrick Beaudouin

J’étais mardi matin l’invité d’un petit-déjeuner débat organisé par La Revue Parlementaire sur le thème du lobbying, en compagnie de mes collègues Arlette Grosskost, avec qui je dirige le groupe de travail « Lobbying et démocratie », et Jacques Floch, auteur en 2004 d’un rapport sur la présence et l'influence de la France dans les institutions européennes.

J’ai ainsi eu l’occasion de revenir sur l’action menée avec Arlette Grosskost ces derniers temps, qui se poursuit malgré la fin des travaux parlementaires : de nombreuses auditions ont déjà eu lieu, et d’autres sont prévues très prochainement.


Il s’agit d’entretenir le débat sur la nécessité et les formes d’un encadrement du lobbying, tant au Parlement que dans l’administration. Nous voulons en effet proposer des solutions qui pourront être mises en œuvre au cours de la prochaine législature, après une vaste consultation des acteurs concernés.

L’objectif est de s’assurer que, tout en permettant aux différents représentants socio-économiques de défendre leurs intérêts, ce qui est parfaitement légitime, les parlementaires puissent disposer d’une information fiable et vérifiée, qui leur permette de décider au mieux de l’intérêt général.

 
Les réactions très positives recueillies par l’initiative que j’ai prise avec Arlette Grosskost, notamment au cours de ce débat, me laissent espérer qu’il sera possible d’aboutir sur ce sujet, ce qui s’inscrirait pleinement dans la volonté de rénovation de la vie publique voulue par Nicolas Sarkozy.

Publié dans Assemblée Nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Pierre Chevrier 29/03/2007 10:32

Hors sujet mais j'en parle : il est 10h 21.
Je viens d'apprendre la prise d'otage de trois personnes dans le bureau de poste de Saint Mandé.:
A l'inverse des socialistes qui eux soutiennent toujours les voyous je tiens à affirmer ma solidarité avec les policiers en charge de cet événement et contrairement à vous Mr Le Député ne me vnte pas d'avoir soutenu les assassins en condamnant la peie de mort car ce qui se passe sur votre commune c'est peut être un peu du fait de votre discours laxiste à l'égard des criminels.
De tels agissements sont possibles parce que la mentalité de gauche post soixante huitarde a permis aux voyous de se croire impunis.De surcroit le soutien  perpétuel des socialistes dans le but de protéger les multirécidivistes avec la complicuité de la "justice" de m'sieur Debré entraine forcément ce genre d'événement.
A force de vouloir faire passer les policiers pour des fachos les socialistes ont semé le désordre injuste c'est à dire la victime oubliée et le truand valorisé.
En entrant dans ce jeu Mme Royal se comporte plus comme un call girl à la tenue bourgeoise attirand le gogo mais soutenue par des voyous qui une fois le gogo entré dans la législature se fait faire les poches de contribuables pour payer la casse des voyous soutenus par le PS et le PC.
Messieurs les politiques méfiez vous que les familles des victimes ne vinnent un jour vous présenter la facture !
 

Jean Pierre Chevrier 29/03/2007 09:25

Le pire des lobbyings ne vient pas des entreprises privées mais des détachés socialistes des administrations qui verrouillent les promotions uniquement en la faveur des gens qui ont la même opinion qu'eux c'est à dire ceux qui sont du coté du terrorisme intellectuel.
Ne parlons pas aussi du lobbying de la sous traitance et des marchés publics ( un certain Michel Giraud doit en savoir quelque chose ).
Dans certaines grandes entreprises nationalisées ce lobbying a atteind des proportions inestimables faisant perdre des milliards à l' Etat et donc au contribuable.  
Moi je suis plutôt de cesser l'hypocrisie et de permettre aux entreprises de financer dans la transparence les partis  qui servent les intérêts des entrepeneurs c'est à dire les intérêts de la nation car il n'y a pas de grande nation sans grande entreprise.