Les programmes de Ségolène Royal et de François Bayrou creuseraient la dette publique

Publié le par Patrick Beaudouin

Je vous avais part la semaine dernière d’une étude réalisée par l’Institut d’analyse économique Rexecode, qui avait examiné les programmes économiques de Nicolas Sarkozy, François Bayrou et Ségolène Royal.

La première partie révélait que les programmes de François Bayrou et Ségolène Royal supprimeraient des emplois, tandis que celui de Nicolas Sarkozy génèrerait de la croissance supplémentaire et des créations d’emplois.

La seconde partie est consacrée à la lutte contre l’endettement public. Elle conclut que les propositions de Nicolas Sarkozy sont les seules à améliorer les finances publiques.

À l’inverse, le programme économique de Ségolène Royal entraînerait une véritable explosion des dépenses publiques, aboutissant à un solde négatif de 35 milliards d’euros, et augmentant le niveau de la dette de plus de 100 milliards d’euros d’ici à 2012. À cette date, l’endettement s’élèverait à plus de 70% du PIB.

Le programme de François Bayrou comprendrait quant à lui 15 milliards d’euros de nouvelles dépenses non compensées, et creuserait la dette de 20 milliards d’euros d’ici à 2012.

Le programme économique de Nicolas Sarkozy mettrait en revanche fin à 25 ans de dégradation des finances publiques, en affichant un solde positif, l’ensemble des dépenses nouvelles étant financé par des économies sur des dépenses existantes (réforme de l’État, non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, alignement des régimes spéciaux de retraite, etc.). Il stabiliserait ainsi la dette à son niveau actuel.

Ces deux études soulignent ainsi la cohérence et la pertinence de notre programme, qui est le seul à proposer aux Français les mesures indispensables pour mettre fin à la dégradation de nos finances finances publiques, atteindre le plein emploi et augmenter durablement le pouvoir d'achat.

 

Publié dans Carnet de campagne

Commenter cet article

Jean Pierre Chevrier 06/04/2007 15:17

Ce serait bien de mettre en ligne son discours.
Il ressemble à celui d'Angers et j'en approuve tous les termes.
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/22/12/54/meeting-angers2.doc