Tony Blair enthousiasme les élus de l'UMP

Publié le par Patrick Beaudouin

J'ai assisté samedi dernier au Conseil national de l'UMP et comme mes collègues, j'ai été séduit par le discours de l'ancien premier ministre britannique Tony Blair.

Voici les principaux extraits de son discours:

« En matière d'Europe, il ne s'agit pas de droite ou de gauche mais d'avenir ou de passé et même de force ou de faiblesse […]  A mesure que nous avançons dans le 21ème siècle - que la Chine et l'Inde, dont toutes deux ont une population plus grande que celle de l'Amérique et de l'Europe réunie, multipliée par deux - notre mission dans ce monde ne consiste pas à regarder derrière nous » : « Dans un monde qui change, malheur à celui qui stagne ».

Confrontés au même défi qu’est « celui du changement généré par la mondialisation », il estime que « nous sommes plus puissants, plus efficaces [...] si nous faisons partie de l'Europe, ensemble, unis et forts ».

Il a également affirmé qu’il était du rôle et du devoir des responsables politiques d’agir pour rendre les conséquences positives de la mondialisation et maximiser les opportunités qu’elle offre au profit de l’ensemble des citoyens.
Pour lui, relever les défis de la mondialisation « n’exige nullement que nous renoncions à nos valeurs » ; à l’inverse, tout repose sur la façon dont nous les appliquons.

Dans ce contexte, il a plaidé pour de nouvelles réflexions : « Pour l'Europe [...], ses citoyens, ses institutions, qui dit nouvelle époque dit nouvelles réflexions ».

Publié dans Billets d'humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article