Audition de Jack Lang, envoyé spécial du Président de la République pour la Corée du Nord

Publié le par Patrick Beaudouin

Président du groupe d'amité France-Corée du Sud à l'Assemblée nationale, et vice-président du groupe France-Corée du Nord, j'ai naturellement suivi avec beaucoup d'intérêt la mission confiée à Jack Lang, envoyé spécial du Président de la République pour la Corée du Nord, qui était auditionné par la Commission des Affaires étrangères.

 

La France est le seul pays de l’Union européenne, avec la Lettonie, à ne pas reconnaître la Corée du Nord. C'est pourquoi le Président de la République a chargé Jack Lang de proposer des initiatives que « la France pourrait entreprendre pour contribuer au règlement de la crise nord-coréenne » et de procéder à « l’analyse sur les circonstances qui pourraient conduire la France à envisager l’établissement de relations diplomatiques avec la République démocratique de Corée ».

 

Au terme de sa mission, Jack Lang est venu rendre compte de son séjour en Corée du Nord devant la Commission des Affaires étrangères, le groupe d’études sur la Corée du Nord et le groupe d’amitié France-Corée du Sud.

 

J'ai naturellement assisté à cette audition, au cours de laquelle j'ai interrogé Jack Lang sur deux points. Soucieux de la préservation de nos liens d'amitié avec la Corée du Sud, j'ai d'abord voulu savoir comment sa mission avait été perçue par les les autorités sud-coréennes. Je lui ai ensuite demandé comment la France et l’Europe pourraient intervenir dans le processus de dénucléarisation, dont elles sont, pour le moment, absentes.

 

Questions de Patrick Beaudouin à Jack Lang sur la Corée

 


Vous pouvez lire les réponses de Jack Lang, et l'intégralité de l'audition, en suivant ce lien.

Publié dans Assemblée Nationale

Commenter cet article