Café politique sur l'Europe à Vincennes

Publié le par Patrick Beaudouin

Une cinquantaine de personnes étaient réunies hier soir, mercredi 9 juin, à Vincennes, à l’occasion du café politique sur le thème « élection européennes 2009 : un an après, quel bilan ? », en présence de Constance Le Grip, Députée européenne depuis le 10 février 2010, date du départ de Michel Barnier pour la commission européenne.

 

clegripvincennes3


Marie-France Bourgeois et Marc Walch, conseillers municipaux de Vincennes, Guy Machin et Julien Weil, conseillers municipaux de Saint-Mandé, Marie-France Jourdan, candidate fontenaysienne aux dernières élections régionales, mais encore Robert Maccou, ancien maire adjoint de Vincennes, Nicolas Tryzna, responsable départemental des jeunes populaires, et Jean-Benoît Verpeaux, responsable des jeunes U.M.P de Vincennes, ont notamment participé à cet événement.

 

clegripvincennes2


Ce café politique, que nous avons organisé avec Catherine Procaccia, sénateur du Val-de-Marne, conseillère générale de Vincennes Ouest, Céline Martin, adjointe au maire de Vincennes, candidate aux européennes 2009 sur la liste de la Majorité Présidentielle, les élus U.M.P de Vincennes, et la section locale des Jeunes Pop, a été l’occasion d’un débat passionné sur l’avenir de l’Union Européenne.

 

clegripvincennes4


Constance Le Grip, qui a répondu aux nombreuses questions de la salle, a tout d’abord présenté le rôle des différentes institutions européennes suite au traité de Lisbonne, parfois difficilement perçu par les citoyens, et plus particulièrement la mission du Parlement européen.

 

clegripvincennes


Elle a évoqué les élargissements à venir. Si l'adhésion des petits Etats d'Europe balkanique est prévisible, il ne saurait être question d'élargir l'Union à des Etats dont le territoire se situe en partie hors de l'Europe, comme la Turquie ou la Russie. Mais, compte tenu de leur importance, des partenariats devront être imaginés avec ces Etats.


En parallèle, un certain nombre d'Etats européens, décidés à aller plus loin sur certains sujets pourront le faire grâce aux coopérations renforcées, dans une logique de cercles concentriques.


Il a naturellement été question des conséquences de la crise financière et de ses conséquences pour l'Europe. Les menaces pesant sur l'euro et la crise des dettes souveraines ont montré la nécessité de l'émergence d'une gouvernance économique de l'Europe, tout en préservant la souveraineté des Etats.


Bien d'autres sujets ont été abordés, en particulier la faisabilité d'une taxe carbone à l'échelle européenne.

 

Je me réjouis du succès de cet événement, et tiens à remercier l’ensemble des participants pour leur dynamisme, leur engagement, et leur soutien.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article