Faire de l'A4 une avenue métropolitaine

Publié le par Patrick Beaudouin

 

La réflexion a bien progressé sur l'A4, depuis que j'ai lancé en 2006, en tant que président de l'ACTEP, les premiers travaux sur le sujet.

 

Aujourd'hui, à l'issue d'une étude poussée, l'ACTEP propose de transformer l'A4 en avenue métropolitaine. Les enjeux sont la réduction des nuisances, l'amélioration du ratio emplois/logements, la réussite du cluster de développement de la Cité Descartes.

 

L'ambition est d'apaiser l'autoroute au bénéfice de ses usagers comme des riverains. Pour cela, les moyens proposés sont la création d'un service de bus sur voie centrale de l'autoroute, avec des passerelles desservant les deux côtés, la régulation de la vitesse avec trois tranches de 70, 90 et 130 km/h (à l'Est du péage), et l'urbanisation le long de la voie. Cette urbanisation permettrait notamment de créer du foncier professionnel et donc des emplois.

 

Une étude a été réalisée sur Charenton et la confluence de la Marne et de la Seine, qui comprend une réduction de la vitesse à 70 km/h, un batobus, un franchissement de l’avenue, des habitations sur le pont Mandela et un parc linéaire de 2,5 kms.

 

Pour le cluster Descartes, la réflexion cherche à développer aussi les axes nord-sud et pas seulement l’axe est-ouest.

 

L’ACTEP mène aussi une réflexion à laquelle je suis particulièrement attentif sur la RN34 et sur l’A86.

Publié dans Actualité

Commenter cet article