Garantir l'efficacité et la protection de nos soldats en opérations extérieures

Publié le par Patrick Beaudouin

Dans le cadre de la discussion de la mission « Défense » du projet de loi de finances pour 2010, je suis intervenu, hier, en séance publique, sur le thème des acquisitions pour urgence opérationnelle.

 

 

 


Budget de la défense pour 2010

 

Sous ce vocable technique se dissimule une réalité essentielle pour l'efficacité et la protection de nos soldats.

 

La rigidité et les lourdeurs des marchés publics d'armement conduisent à des délais très longs entre l'identification des besoins sur le terrain et la livraison des équipements. C'est pourquoi a été mise en place une procédure dérogatoire, plus souple, qui permet de faire face à l'urgence et de s'adapter à des situations imprévues.

 

C'est cette procédure qui a permis à nos troupes de bénéficier des équipements dont elles avaient besoin en Afghanistan, où nous combattons un ennemi doté de fortes capacités d'adaptation et ayant recours à des armements non conventionnels, comme les engins explosifs improvisés. Nos soldats ont ainsi pu recevoir des équipements de protection renforcés, leurs véhicules ont bénéficié de blindages supplémentaires, ...

 

Cette procédure soulève toutefois un certain nombre d'interrogations : en termes de coûts, de compatibilité avec les matériels déjà en service, ... Il ne faudrait pas, non plus, que ces acquisitions en urgence se fassent au détriment du nécessaire effort d'anticipation des conflits futurs.

 

La nature extrêmement mouvante des menaces auxquelles notre pays est susceptible d’être confronté laisse présager une coexistence durable entre les procédures d’urgence et la programmation pluriannuelle classique. L’expérience retirée des acquisitions pour urgence opérationnelle doit conduire à enrichir les programmes.

 

De leur bonne articulation dépend en effet l’efficacité de l’action de nos forces armées, auxquelles j'ai tenu à rendre hommage pour leur engagement sans faille au service de nos valeurs et de la liberté.

Publié dans Assemblée Nationale

Commenter cet article