L'U.D.S.M: cinquante ans au service de la santé mentale

Publié le par Patrick Beaudouin

L’Union pour la Défense de la Santé Mentale (U.D.S.M) est une Association à but non lucratif.

 

Fondée le 10 novembre 1959, et reconnue d’utilité publique le 19 septembre 1972, l’U.D.S.M est liée par Convention avec le Département du Val-de-Marne et différents organismes de service public.

 

Son objectif est de contribuer à l’amélioration des conditions d’existence d’un point de vue psychologique. A cette fin, l’U.D.S.M prend en charge toute personne (enfant et adulte) domiciliée dans le Val-de-Marne.

 

J’ai eu l’honneur de participer aux cinquante ans de l’association aux côtés, notamment, d’Olivier du CRAY, sous-préfet du Val-de-Marne, de Laurent LAFON, Conseiller régional de l’Ile-de-France et Maire de Vincennes, de Pascal CLERGET, représentant Jean-François VOGUET, Sénateur-Maire de Fontenay-sous-Bois, et de Christian FOURNIER, Vice-président du Conseil Général.

 

 

Depuis la naissance de l’U.D.S.M à Charenton-le-Pont, la ville de Saint-Mandé suit et participe avec attention aux activités de l’association.

 

Au fil du temps, l’U.D.S.M s’est ramifiée dans l’ensemble du Val-de-Marne, et a considérablement étendu son champ d’actions : innovante à plus d’un titre en termes de méthodes thérapeutiques, l’association a le souci constant de se renouveler, de s’adapter aux évolutions de la société. Elle mène un combat incontestablement difficile, mais décisif, veillant tout à la fois au maintien de l’ordre social et à l’équilibre des personnes souffrant de problèmes de santé mentale. En témoigne le succès de ses structures, en particulier du Centre Médico-Psychologique pour enfants de Vincennes et du centre psychothérapeutique de jour de Fontenay-sous-Bois - lequel a été inauguré il y a à peine deux mois, le 28 septembre dernier, et qui était anciennement situé à Saint-Mandé.

 

Je tiens à rendre hommage à Pierre SOUWEINE, ancien conseiller municipal et conseiller général de Vincennes, qui a participé à la genèse de l’association et l’a présidée de 1990 jusqu’à sa mort, en juillet dernier. Je tiens également à saluer le travail de son successeur, Madame Micheline FEVRE, et à souligner l’engagement du personnel de l’association, qui fait preuve, au quotidien, d’un investissement sans faille auprès des personnes présentant des troubles de la santé mentale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article