Rendez-vous du futur : échanger pour bâtir une France meilleure

Publié le par Patrick Beaudouin

Pour le 11e « Rendez-vous du Futur », il me semblait nécessaire de faire un point sur les réformes, leur rythme et leur approbation par les Français. J’avais donc invité Jean-François Copé Président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale. Plus de deux cent cinquante personnes étaient présentes hier soir à Saint-Mandé pour échanger avec lui.


 

Réunion Mr le Maire 1 février10 028

 

Jean-François Copé a fait un point sur les réformes encours. Il a ensuite développé les 5 points sur lesquels il lui semble fondamental que les Français débattent pour renforcer à la fois notre pacte républicain et les perspectives de notre pays :

-          la gouvernance

-          les déficits

-          la nouvelle croissance

-          la qualité du travail

-          le vivre ensemble

 Réunion Mr le Maire 1 février10 053

 

Au sujet de la gouvernance, il a souligné l’impossibilité de continuer à asséner des réformes d’en haut, sans que celles-ci d’abord partagées et deviennent l’objet de l’adhésion des Français.

Pour les déficits, non seulement il faut poursuivre la politique du gouvernement de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, mais aussi, selon le Président du groupe à l’UMP, fusionner les départements et les régions pour simplifier la vie des administrés et obtenir des économies immédiates.

 

Réunion Mr le Maire 1 février10 018


C’est à partir de la maîtrise des déficits et de la dette que la France pourra se doter d’une nouvelle croissance, reposant sur ses atouts : les personnes. Nous avons une monnaie forte et pas de matières premières, notre atout principal est donc bien notre richesse humaine.

Sur la vie au travail, on ne sortira pas de la vieille « lutte des classes à la française » si l’on ne devient pas plus attentif aux conditions de travail. Améliorer la vie au travail est aussi la meilleure façon de développer une économie créative.

Sur le vivre ensemble, ce sont des notions bien simples, pas de grandes idées : tout simplement échanger sur nos racines, nos coutumes pour mieux se connaître les uns les autres.

 

La salle a posé plusieurs questions à Jean-François Copé. Concernant la burqa, il a été très clair : il s’agit d’extrémistes qui veulent tester la République. La seule réponse est de leur opposer la fermeté. C’est pourquoi Jean-François Copé et 220 députés, dont je fais partie, se sont prononcés pour l’interdiction absolue et générale.


 

Réunion Mr le Maire 1 février10 091

 

La réflexion sur notre avenir, sur notre gouvernance, notre vivre ensemble et donc notre identité a suscité de nombreux applaudissements. Je pense aussi que c’est une réflexion centrale que nous devons mener dès aujourd’hui, notamment en inventant un nouveau parcours de citoyenneté et de défense, mission qui m’ a été confiée par le Président de la République.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Pierre Chevrier 04/02/2010 09:28


Précision : Les quelques belles phrases que j'approuve de Mr Coppé sont totalement incompatibles avec le comportement et l'action de Nicolas Sarkozy.

Une fois de plus il s'agissait de supercherie pour faire croire que je vous rejoignais.Je peux rejoindre certains propos mais de très rares.
En outre, je répète que le débat sur l'identité nationale est dangereux car réveillant de vieux démons.
Ce que j'approuve c'est le débat sur la laicité mais il été fait par Chirac et non par Sakozy.
Por 2012 vous rêvez : si Villepin ne se présente pas l' UMP perdra de toute manière et même si je ne m'en mélais pas.
Voilà ce que c'est de rester toujours ensemble à se faire de l'autosugestion.
Les gens n'aiment pas l' UMP qui n'est pas perçu comme une famille mais comme un panier de crabes canibales et ne pensant qu à l'argent. 


Jean Pierre Chevrier 03/02/2010 10:56



C'est parfait.Dommage, j'aurais dû venir.


Quand le Président de la république prend de bonnes initiatives je dis oui.
Si c'est l'inverse je dis non.
Mais globalement je n'entends pas défendre sa politique car il est peu aimé dans les milieux populaires.Mais je suis légitimiste sauf s'il devient un diictateur ce qui est le cas dans l'affaire
Clearstream.
Son comportement ne plait guère.
Et pitié qu'il ne sorte pas son épouse pour nous donner des leçons de Droit après les erreurs de Droit fondamentales qu'il a commises.
la mandoline et le Droit n'ont rien à voir.
Yvonne De Gaulle ne cherchait pas a donner des leçons de stratégie militaire, elle n'en était que plus respectable.
Assez de la politique spectacle et people !!
(Au fait j'ai balancé tous mes vieux disques de Johny Hallyday.
Il n'est plus l'idole des jeunes mais des friqués du Fouquets.)
Je ne vous en veux pas de vos modérations.
Tout mon respect à Jean François Coppé.
S'il continue, il a de l'avenir.