Une action policière plus efficace à Vincennes, Fontenay et Saint-Mandé

Publié le par Patrick Beaudouin

J'ai été reçu ce matin par Christian LAMBERT, directeur du cabinet du préfet de police, Michel GAUDIN, pour faire le point sur les problème de sécurité dans la circonscription de Saint-Mandé, Vincennes et Fontenay-sous-Bois.

 

Le principe de ce rendez-vous avait été arrêté lors de la venue à Vincennes du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, en décembre dernier.

 

Étaient présents les responsables des différents services de police, et notamment de la nouvelle police d'agglomération, récemment mise en place, qui vise, à Paris et dans la petite couronne, à abolir les frontières administratives pour garantir la continuité de l'action policière.

 

Au cours de cette réunion, plusieurs points ont été abordés :

 

  • le lancement d'une audit sur les effectifs et les équipements, afin de mieux identifier les besoins et de compléter, le cas échéant, les effectifs des commissariats de Vincennes-Saint-Mandé et de Fontenay-sous-Bois, ainsi que le matériel nécessaire (voitures, radios...).

     

    Ces renforts éventuels, et le redéploiement des personnels déjà présents, devrait permettre d'amplifier les patrouilles à pieds, afin d'exercer une action de proximité.

     

  • le lancement envisagé d'une étude sur une implantation policière spécifique pour sécuriser la gare régionale du Val de Fontenay, ainsi qu'une action complémentaire dans les bus, en particulier sur le territoire de Fontenay-sous-Bois ;

     

  • la sécurisation renforcée de la Foire du Trône, grâce à une nouvelle action de la police nationale, élargie aux alentours de la Foire, afin de lutter contre les problèmes de stationnement, les cambriolages, les agressions, ...

     

  • la lutte contre la prostitution, en particulier la prostitution chinoise à Saint-Mandé ;

     

  • une sensibilisation au bien-fondé de la vidéosurveillance auprès des communes réticentes, afin de lutter contre les cambriolages et les agressions ;

     

  • la lutte contre le travail clandestin ; le respect des règles d'hygiène dans les commerces alimentaires et la restauration ; un renforcement de l'action publique concernant les vols et escroqueries à la carte bancaire par des mineurs étrangers ; l'intervention, si nécessaire, des groupes d'intervention régionaux (GIR) pour combattre la délinquance organisée ;

     

  • la sécurisation du bois de Vincennes, qui passe par une implication plus forte de la Ville de Paris pour refaire de ce lieu un espace de détente et de loisirs, en particulier pour les familles. Il faut notamment lutter contre les nuisances provoquées par les deux-roues, s'attaquer au trafic de drogue. Une politique plus active de relogement des sans domicile fixe, dont la maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (MOUS) du Bois de Vincennes a révélé le nombre, doit aussi être mise en oeuvre. Pour ces politiques, la préfet de police m'a affirmé vouloir renforcer le dialogue et l'action concertée avec la Ville de Paris.

 

Un nouveau rendez-vous aura lieu dans deux mois, pour suivre la mise en oeuvre de ces mesures qui permettront, je l'espère, de renforcer l'efficacité de l'action de nos forces de police à Vincennes, Fontenay et Saint-Mandé.

Commenter cet article