Inaguration du nouveau jardin "Alexandra David-Néel" à Saint-Mandé

Publié le par Patrick Beaudouin

Demain, à 18h30, j'aurai le plaisir, aux côtés de plusieurs personnalités de la région Ile de France et du Département du Val de Marne, d'inaugurer le jardin "Alexandra David-Néel" , avenue Gambetta, à Saint-Mandé, sur la dalle qui a recouvert le RER A, dans le cadre du programme de mise en place de protections phoniques, lancé en 2004.



Opération vitale pour rompre avec les nuisances sonores occasionnées par le passage des trains et améliorer la qualité de vie des riverains, j'ai voulu que la couverture du RER A se double d’une ambition environnementale: s
ur les 3000 m² de surface du jardin, les promeneurs pourront désormais profiter de 1240 m² de massif arbustif, dont 71 arbres de moyen ou grand développement, et de cinq fontaines de 25 m², éclairées par l’intermédiaire d’un réseau de fibre optique représente l’un des cinq continents.  L’ensemble est structuré par des haies végétales taillées, qui pénètrent dans l’espace central et séquencent l’axe.


L’emprise du RER s’inscrit dans le tissu urbain de Saint-Mandé comme une avenue virtuelle, un axe de composition autour duquel s’est organisée la ville. Ce caractère d’avenue, qui suggère à la fois, depuis le 19ème siècle,  la voie de circulation et la promenade prend aujourd’hui toute sa réalité grâce à la couverture de la voie ferrée qui en favorise la mutation. Il ne s’agit donc pas d’un simple aménagement sur dalle mais d’un nouvel espace public dans la ville.
  


Alexandra David-Néel
, Saint-Mandéenne de naissance, fut la première exploratrice occidentale au monde à avoir pénétré au Tibet interdit, en 1924. Une quarantaine d’ouvrages constituent son œuvre. Baptiser le jardin de son nom, c’est affirmer une volonté de toujours mettre au cœur des opérations d’aménagement les enjeux environnementaux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article